Vous êtes ici : Accueil / Actu / L'impact du Logiciel Libre sur les métiers de l'informatique en France

L'impact du Logiciel Libre sur les métiers de l'informatique en France

Le Logiciel Libre tient une place importante dans le paysage informatique français. Une perspective rassurante si l'on en croit l'étude "Impact du Logiciel Libre en France" publiée par Syntec Informatique. Les sociétés de service ainsi que les éditeurs ont un bel avenir devant eux.

Selon les résultats de l'étude, investir dans la formation permet d'optimiser les apports du Logiciel Libre.

Le marché français représente aujourd'hui 3,6% de la demande en logiciels et services et l'on estime une importante progression d'ici 4 à 5 ans pour atteindre 10%. De plus en plus de structures s'intéressent au Logiciel Libre, à commencer par les administrations mais également des secteurs plus pointus comme la haute technologie (systèmes embarqués, temps réel...). Aujourd'hui, un système d'information constitué à la fois de composants propriétaires et libres est devenu assez courant.

Les développeurs aussi utilisent des outils Libres dans leur entreprise. Sur les 78% de développeurs concernés, 56% estiment que les compétences requises pour le Libre sont différentes du monde propriétaire.

Recommandations de la commission paritaire de l'OPIIEC

L'OPIIEC (Observatoire Paritaire des Métiers de l'Informatique, de l'Ingénierie, des Etudes et du Conseil) recommande différentes mesures pour favoriser cette tendance :

  • Investir dans la formation initiale : il y a encore un manque pour former des informaticiens de haut niveau ;
  • Structurer le Logiciel Libre : l'objectif principal reste l'apport de valeur aux entreprises ;
  • Conserver l'influence française dans le Logiciel Libre : les "core developpers" et "committers" ont une forte influence sur les communautés et permettent aux besoins des entreprises françaises d'être mieux pris en compte ;
  • Cultiver l'ouverture : les entreprises ont des besoins mixtes dans les technologies libres et propriétaires ;
  • Améliorer la gestion de projet : favoriser les formations à la gestion de projet pour une meilleure intégration Libre/propriétaire ;
  • Valoriser l'expérience : généraliser les VAE et les périodes de professionnalisation pour les autodidactes ;
  • Mettre en place des actions collectives de formation : formations à l'écosystème, gestion de projets informatiques, travail collaboratif etc.

Ces différentes mesures permettront de conforter la France dans sa position de leader en terme de formation et d'orienter également le plan "Editeur SL12" élaboré par le Syntec pour valoriser le métier d’éditeur (open source ou non) en France à l’horizon 2012.

La position de Pilot Systems

En tant qu'acteur majeur dans le monde du Libre, Pilot ne peut que soutenir les mesures proposées par cette étude. Si le Libre est sans aucun doute un secteur porteur dans le monde de l'informatique, il faut sans cesse innover pour faire évoluer les mentalités. C'est également dans cette optique que Ploss (Paris Libre Open Source, dont Pilot Systems est menbre fondateur) a proposé l'année dernière dix mesures pour relancer l'économie grâce au Libre.

Newsletter