Vous êtes ici : Accueil / Actu / Neoppod, première base de données transactionnelle orientée objets destinée au Cloud Computing

Actus Pilot Systems

Neoppod, première base de données transactionnelle orientée objets destinée au Cloud Computing

Publié le 31/03/2010
Nexedi et Pilot Systems viennent de dévoiler la première base de données transactionnelle orientée objet destinée au Cloud Computing, appelée Neoppod. Ce projet a réuni des ingénieurs des deux sociétés, mais également des chercheurs de plusieurs universités ainsi que des Mines Paristech pour un budget de 2 millions d'euros financés par l'Union Européenne et la Région Ile-de-France.

Cette version de NEOPPOD est une alpha bfondée sur la technologie Zope et des algorithmes réseau innovants créés par Nexedi. NEOPPOD fournit un stockage réparti, redondant et transactionnel conçu pour des pétaoctets d'objets persistants. Grâce aux efforts communs des ingénieurs de Nexedi et Pilot Systems ainsi qu'aux chercheurs des universités Paris 6, Paris 13 et des MINES Paristech, le projet entend bien séduire des applications industrielles comme ERP5 Global Banking, Plone Enterprise Content Management, les e-Gouvernements évolutifs et les grandes archives de contenus.

Le projet NEOPPOD est un effort collaboratif d'entreprises privées et de laboratoires de recherche publics, tous membres du groupe de travail Open Source du cluster d'innovation System@tic. Les différents acteurs se félicitent de ce lancement prometteur avec une vision cependant différente selon l'implication.

Une ouverture sur Zope et Plone

Suite au travail réalisé par les ingénieurs de Pilot Systems, NEOPPOD permet d'espérer une ouverture sur Plone, comme le précise David Sapiro, PDG de Pilot Systems : "NEO aidera Zope et Plone à s'étendre dans le Cloud Computing. Pilot Systems a commencé à valider NEO pour les applications Plone et prévoit de l'utiliser pour son infrastructure SaaS en 2010. Grâce à NEO, les premiers adeptes, comme nous, des technologies NoSQL (Not Only SQL) sont satisfaits de voir le marché se diriger vers des architectures de données plus agiles et plus extensibles."

Témoignages

  • Yoshinori Okuji, président de Nexedi KK et créateur du protocole réseau NEO : "NEO est un composant clé des futurs développements de la base de données Zope dans le Cloud Computing. Nexedi est fier de consacrer 4 ans de recherche continue à la communauté et supportera NEO dans le contexte d'une augmentation des besoins du marché ERP5."
  • Laure Petrucci, professeur à l'université Paris 13 et chef du projet NEOPPOD : "Le procotole NEO est un défi typique d'algorithme distribué demandant une vérification formelle afin de prouver sa fiabilité. La spécification formelle initiale de NEO, utilisant des réseaux de Petri, montre un comportement consistant et des résultats prometteurs."
  • Emmanuel Paviot-Adet, chercheur à l'université Pierre & Maris Curie (Paris 6) : "La modélisation et la suite d'outils de vérification du réseau de Petri CPN-AMI ont été utilisés pour prouver la consistance du protocole de configuration de NEO par validation de modèle. Notre équipe étudie maintenant la partie de réplication de données du protocole."
  • Laurent Daverio, chercheur à MINES ParisTech : "NEO sera utile dans le futur pour la construction de très grands stockages de documents et apporte une vraie alternative aux solutions propriétaires dans le Cloud Computing. Nous conduisons nos expériences sur de longs textes de code civil."
  • Tidiane Seck, professeur à l'université de Dakar : "Le Cloud Computing Open Source est la voie à suivre pour l'e-Gouvernement. Nous nous préparons à tester et porter le logiciel de déclaration de TVA du Sénégal sur NEO dans les 12 prochains mois afin supporter l'accélération de la croissance des données."
  • Jean-Baptiste Roger, conseiller politique en charge de l'I.T. au Conseil régional d'Île-de-France : "Le projet NEOPPOD est un exemple typique de comment une décision rapide dans le sponsoring publique de R&D scientifique peut rassembler les PME et les laboratoires de recherche publics pour le bénéfice de la communauté Open Source. Le cluster d'innovation System@tic a été une clé de ce succès rapide."
 

Télécharger le communiqué de presse anglais en PDF

 

Télécharger le communiqué de presse français en PDF

Newsletter