Vous êtes ici : Accueil / Actu / Gafamiser, une nouvelle mission pour le Chief Digital Officer ?

Actus Tranformation digitale

Gafamiser, une nouvelle mission pour le Chief Digital Officer ?

Publié le 26/01/2017
Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, les 5 entreprises dont les initiales composent l’acronyme GAFAM, assujettissent les nouveaux marchés du numérique. Le Chief Digital Officer (CDO), dont les missions sont nombreuses et cruciales pour réussir le changement digital dans son entreprise, doit jongler sur tous les fronts avec ses deux balles maîtresse : expérience utilisateur et agilité. Quelle doit être sa stratégie vis-à-vis de ces champions du business model ?

Le CDO, Chief Digital Officer, l’homme de la transition digitale, doit savoir porter l’innovation à tous les niveaux de l’entreprise et dans toutes ses opérations. Le changement qu’implique la Transformation Digitale lui demande d’avoir une vision globale, neuve et en permanence renouvelable, pour repenser le business model, un profil de leader pour combattre les résistances au changement à l’intérieur et de stratège pour anticiper les mouvements de l’écosystème extérieur de l’entreprise.

Dans cet environnement, les GAFAM y jouent un rôle prépondérant. Ces entreprises qui se sont construites en quelques années et ont des chiffres d’affaires d’état européen. Celles qui rivalisent en fondations de charité, se bagarrent des territoires au far west du Big Data et contrôlent tout, ou presque, de ce qui circule sur la toile. Elles ne sont pas seulement des entreprises qui dominent le numérique, elles touchent à tout : finance, média, distribution, télécoms, ITT, santé, voyage et loisirs. Elles sont les reines de l’agilité. Elles ont révolutionné le business model  et sont devenues, au dire de certains, les prédateurs de l’économie traditionnelle.

Quels liens doit entretenir le super héros de la Transformation Digitale avec les GAFAM ?

Le CDO ne peut les ignorer. Dans son article, Vincent Ducrey pointe quelques bonnes pratiques dans les interactions entre acteurs traditionnels et GAFAM :

Par exemple la recherche d’une collaboration exclusive sur un projet avec l’un de ces acteurs mais aussi une veille permanente sur leurs actualités, leurs rachats, leurs nouveaux déploiements aux Etats-Unis ou en Asie pas forcément encore opérables en France qui sont autant d’opportunités pour penser à travailler avec eux. Cette démarche doit se faire au nom de l’expérience client, nous savons que c’est bien vers elle que se tournent toutes ces problématiques.

Lire l’article sur le JDN

Newsletter