Vous êtes ici : Accueil / Actu / Gestion de contenu: les promesses des solutions open-source

Actus Pilot Systems

Gestion de contenu: les promesses des solutions open-source

Publié le 17/04/2003

Zope est sorti en version open-source en 1998. Du fait de ce lancement précoce, Lou Latham estime que Zope est certainement le plus avancé sur le plan technologique. Zope se base sur le langage open-source Python, et comporte quelques portions écrites en langage C pour plus de rapidité. Un grand nombre de modules et d'extensions sont à votre disposition: certains proviennent de développeurs tiers (en particulier pour ce qui concerne les applications frontales du CMS API de Zope), et d'autres proviennent directement de Zope Corporation qui assure le conseil et le support,

Selon Robert Page, P-DG de Zope Corporation, le marché de Zope se trouve clairement dans les entreprises. «Les principaux rivaux de Zope sont Vignette et Interwoven», précise-t-il. «Nous ne sommes en concurrence avec aucun autre système open-source à l'échelle de l'entreprise». Zope utilise des SGBDR communs, des LDAP et des systèmes de fichiers pour recevoir le contenu. Ses extensions permettent d'équilibrer le chargement entre plusieurs machines.

Robert Page précise qu'une seule instance de production de Zope gère actuellement jusqu'à 1500 occurrences par seconde. Et de citer certains de ses clients, parmi lesquels Viacom, l'AARP, l'US Navy et l'OTAN.

Contrairement aux autres produits présentés ci-après, Zope possède son propre serveur d'applications. Cela peut constituer un frein pour les sociétés ayant déjà investi dans un serveur d'applications J2EE ou .NET, et qui ne souhaitent pas avoir à gérer deux produits. De plus, même si Python est un langage arrivé à maturité, il ne jouit pas de la même reconnaissance que Java, le VB ou le C ++. Les équipes ayant investi dans J2EE ou .Net peuvent se montrer réticentes à adopter encore un nouveau langage. Zope est disponible sur les principales plates-formes, notamment GNU/Linux, Solaris, Windows et Mac OS.

L'article original peut-être lu ici.


Pour en savoir plus :

 


Newsletter